Plan de relance en faveur du secteur de l’automobile

publié le 28 mai 2020 (modifié le 10 juin 2020)

Le gouvernement vient de dévoiler la mise en place du plan de soutien à l’industrie automobile, d’un montant de 8 milliards d’euros, visant notamment à favoriser les achats de véhicules électriques et l’ambition de faire de la France le premier pays producteur de véhicules propres en Europe.

La filière de l’automobile est l’un des secteurs durement touché par la crise sanitaire avec une baisse de plus de 80 % d’achats de véhicules neufs enregistrée en avril par rapport à l’année dernière.

A compter du 1er juin 2020 et ce jusqu’à la fin de l’année, les aides à l’achat de véhicule propre vont être revues à la hausse :

  • 7 000 € pour un véhicule électrique dont la valeur d’achat n’excède pas 45 000 € ; 5 000 € si l’achat est effectué par un professionnel
  • 2 000 € de bonus pour les véhicules hybrides rechargeable [1] (dont la valeur d’achat est inférieure ou égale à 50 000 €), valable tant pour les particuliers que pour les professionnels.
  • 3 000 € de prime de conversion pour un véhicule thermique (essence ou diesel) ou hybride ; 5 000 € pour un véhicule électrique. Cette prime, réservée uniquement aux 200 000 premières demandes, vient élargir le champ de la prime à la conversion mis en place en mars 2020, favorisant ainsi les ménages à faibles revenus.
  • 3 000 € de prime pour les personnes optant pour le rétrofit de leurs véhicules thermiques vers l’électrique.
  • 2 000 € de bonification supplémentaire, financée à 50 % par l’État et les collectivités, pour les achats de véhicule électrique ou hybride rechargeable par toute personne habitant ou travaillant en ZFE (Zone à Faible Émission).

Le gouvernement va accélérer le déploiement des bornes de recharges électrique afin d’atteindre l’objectif de 100 000 bornes dès 2021 au lieu de 2022.

[1concerne les véhicules dont l’autonomie est de 50 km